Célébrer la ville - Urbanaut Brewing Co, Auckland

Célébrer la ville - Urbanaut Brewing Co, Auckland

Le soleil brille en ce début mai sur Auckland malgré l'hiver qui approche irrémédiablement de ce côté de l'hémisphère. Je patiente sous la chaleur, alors que le bus 221 en direction du quartier de Kingsland est en retard. J'ai rendez-vous avec mes collègues dans une dizaine de minutes à la brasserie Urbanaut Brewing Co pour notre première exploration des brasseries environnantes et j'ai déjà hâte d'arriver. 

JPEG image-FF6485CB3942-9.jpeg

Si vous avez déjà visité une brasserie par le passé, vous connaissez forcément cette odeur caractéristique de malt qui emplit l'espace lorsque l'on arrive sur les lieux. Une senteur sucrée, aux notes de caramel, qui rappelle fortement l'odeur du pain qui cuit au four dans une boulangerie. Un parfum accueillant et chaleureux, qui tranche parfois avec l'aspect métallique et froid des fermenteurs présents dans la pièce.

Urbanaut Brewing Co a ouvert ses portes il y a moins d'un an dans le quartier de Kingsland, tout proche du fameux stade d'Eden Park, connu par les fans de rugby du monde entier pour accueillir les matchs des All-Blacks (c'est un peu leur Stade de France, pour résumer simplement). La brasserie est récente, pourtant tout est déjà rodé du côté des installations, avec un espace dédiée à la brasserie et un autre dédié à la tap-room, qui permet la dégustation des bières fraîchement brassées sur place. 

JPEG image-FF6485CB3942-8.jpeg

C'est Thomas Rowe, l'un des brasseurs et fondateurs, qui nous accueille lors de notre arrivée sur place. Du haut de son mètre quatre-vingt dix, un grand sourire aux lèvres, il s'exprime avec un accent néo-zélandais caractéristique. Il débute la visite en nous présentant les lieux. La brasserie est répartie sur un seul espace, au premier étage d'un bâtiment plutôt récent. On y trouve les grands classiques : le moulin à malt, 2 cuves destinées à l'empâtage et à l'ébullition, 5 fermenteurs et une cuve de garde utilisée avant les étapes d'embouteillage ou d'enfûtage. 

JPEG image-FF6485CB3942-4.jpeg

Thomas nous dévoile la particularité de la brasserie, liée aux noms de ses bières ainsi qu'aux designs associés, présents sur les canettes et bouteilles : "A l'image d'un astronaute dont le but serait de partir à la découverte de l'espace et des astres, notre passion réside dans l'exploration des villes et dans la découverte des ingrédients et bières locales. Nous avons donc décidé de remplacer le préfixe "astro" du mot astronaute par "urba", pour créer Urbanaut". 

JPEG image-FF6485CB3942-2.jpeg

La brasserie propose une grosse dizaine de références, presque toutes nommées selon une ville ou un quartier du monde. On y retrouve par exemple la Kingsland Pilsner, première bière brassée chez Urbanaut et célébrant le quartier de naissance de la brasserie. La Brixton Pale Ale, en référence à Londres et à la naissance du style Pale Ale, mais aussi la très New-Yorkaise Williamsburg IPA ou encore la Bogota Espresso Scotch Ale, brassée avec des grains de café venus tout droit de Colombie. 

Par ailleurs, Urbanaut propose chaque mois une nouvelle bière en édition limitée, venant compléter la gamme classique présente tout au long de l'année.

JPEG image-FF6485CB3942-6.jpeg

Une fois la visite terminée, Thomas nous emmène du côté de la tap room pour nous faire goûter quelques-unes des bières disponibles à la pression. Je débute ma dégustation avec La Alameda Citrus Sour Lager, une des dernières nouveautés éphémères d'Urbanaut. Comme son nom l'indique, cette bière est fermentée à partir de levures de Lager et possède des arômes de citron, mais aussi d'oranges venues tout droit de Séville, tout en proposant une légère acidité toute en retenue. Définitivement un de mes coups de coeur depuis mon arrivée à Auckland.

Je m'attarde ensuite sur la Gastown Red IPA, d'une très belle couleur ambrée, dont le côté caramel du malt est très bien contrebalancé par l'amertume des houblons. La Shimokita India Pale Lager est, quant à elle, brassée avec les houblons locaux Nelson Sauvin et Motueka, associés à un mélange de malts Pilsner et Ale lui permettant de proposer une belle complexité au niveau des arômes tout en étant très facile à boire. Viennent enfin les plus classiques, mais néanmoins réussies, Brixton Pale Ale, Kingsland Pilsner et Williamsburg IPA

JPEG image-FF6485CB3942-7.jpeg

L'après-midi se termine, sous le soleil néo-zélandais, par une belle discussion avec les fondateurs de la brasserie. J'apprends qu'Urbanaut fêtera ses 1 an le 25 mai prochain dans un bar tout proche du CBD et qu'ils en profiteront pour lancer en exclusivité leur toute nouvelle création : la Copacabana Brut IPA. Le rendez-vous est pris. 

Urbanaut Brewing Co
597 New North Rd,
Kingsland, Auckland 1021
 

 
Retour sur le GABS Festival 2018 d'Auckland

Retour sur le GABS Festival 2018 d'Auckland

Top 5 des bars à bières artisanales d'Auckland

Top 5 des bars à bières artisanales d'Auckland